Pour une meilleure expérience, veuillez modifier votre navigateur pour CHROME ou FIREFOX.
La chicha aussi dangereuse que la cigarette?

La chicha aussi dangereuse que la cigarette?

Les bars à chicha n’arrêtent pas de s’ouvrir à La Réunion. Il est vrai que fumer la chicha est devenu très populaire, particulièrement chez les jeunes.

Il y a deux idées fausses courantes au sujet de la chicha dans l’esprit des fumeurs. La première est qu’elle est moins nocive que la cigarette car on croit que la fumée est « nettoyée » en passant dans l’eau. La deuxième est qu’elle crée moins de dépendance que la cigarette.

Erreur. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une séance de chicha d’une heure correspondrait à l’inhalation de la fumée de 100 à 200 cigarettes. Autrement dit, une séance de chicha reviendrait à fumer l’équivalent d’un parquet de cigarette.

Selon une autre étude publiée par l’Université de York (Angleterre) un médicament couramment prescrit pour aider les gens de cesser de fumer n’a pas semblé fonctionner pour les fumeurs de chicha. La chicha est souvent fumé avec les amis et la famille, sa dépendance peut être plus que physique. Cet élément social fort à la dépendance peut être la raison pour laquelle la drogue de cessation du tabagisme, la varénicline, qui est efficace pour les fumeurs de cigarettes, n’a pas le même effet sur les fumeurs de chicha quotidien.

Pour cette étude, 500 fumeurs de chicha au Pakistan ont été recrutés. Pendant 12 semaines, la moitié des participants à la recherche ont été traités avec la varénicline, l’autre moitié avec un placebo. Les deux groupes ont également reçu des conseils sur la façon de modifier leur comportement pour les aider à aborder certains des aspects psychologiques de la toxicomanie.

Les résultats ont montré que la varénicline n’était pas plus efficace qu’un placebo. Cette étude ne démontre pas nécessairement que la drogue n’a pas fonctionné chez les fumeurs de chicha, mais, malgré la volonté des participants d’arrêter de fumer, seule une minorité d’entre eux a sérieusement tenté de le faire.

Une autre étude encore révèle que la chicha est tout aussi mauvais pour le cœur et le système circulatoire que la cigarette.

Les entreprises qui fabriquent les pipes à eau en font la publicité en tant qu’alternatives sûres au tabagisme combustible. Bien que la chicha, le tabac collant sucré utilisé , ne contienne pas beaucoup d’additifs cancérigènes que dans les cigarettes, de plus en plus de preuves suggèrent que le tabac à pipe à eau n’est toujours pas sécuritaire.

Des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) ont découvert que la chicha avait les mêmes effets cardiovasculaires à court terme que la cigarette, ce qui suggère que les risques à long terme sont probablement aussi comparables.

Une cigarette disparaît en moyenne en 20 bouffées, sur une période de plusieurs minutes.
la chicha est une activité sociale et les  » séances  » peuvent durer une heure. Pendant ce temps, les utilisateurs prennent 10 fois plus de bouffées de chicha, soit en moyenne 200 coups de nicotine d’une puissance égale.

Les effets sur leur cœur et leur système cardiovasculaire pourraient être désastreux, selon la nouvelle étude de l’UCLA.

Pour tester leur théorie, les chercheurs ont mesuré un certain nombre de signes vitaux chez 48 jeunes fumeurs de chicha en bonne santé avant de fumer et les ont comparés aux statistiques prises après avoir passé 30 minutes à fumer du haschisch aromatisé aux fruits.

Immédiatement, les effets de la fumée du chicha sur leur cœur étaient clairs.

Une fréquence cardiaque au repos normale se situe entre 60 et 100 battements par minute. Après une séance de chicha, le rythme cardiaque des participants a augmenté en moyenne de 16 battements par minute, soit jusqu’à un quart plus vite. Comme on pouvait s’y attendre, leurs niveaux de nicotine et de monoxyde de carbone ont aussi grimpé en flèche, tout comme leur tension artérielle. Mais c’était la première fois que les scientifiques observaient les effets directs de la fumée du chicha sur les artères. Le durcissement des artères est l’un des signes immédiats et classiques des dommages que le tabagisme peut éventuellement causer au cœur.

Au cours des dernières décennies, les compagnies de tabac n’ont eu d’autre choix que d’admettre que les produits qui les caractérisent – les cigarettes – sont dangereux.

Mais cela ne les a pas empêchés de pousser d’autres produits. Leurs campagnes semblent avoir fonctionné, en particulier chez les adolescents qui fument de plus en plus des e-cigarettes et des chichas.

Selon une étude du British Medical Journal publiée plus tôt cette année, on estime qu’environ 10 % des adolescents consomment du chicha, ce qui représente environ la moitié de tout le tabagisme chez les jeunes de ce groupe d’âge.

Il semble évident qu’une lutte identique contre le tabagisme, visant à sensibiliser le public et les jeunes notamment, à contrôler son utilisation dans les espaces publics serait une avancée.

Haut

Vous êtes actuellement hors-ligne

La Réunion Paradis

En vous abonnant à notre newsletter vous serez informé de façon périodique.

Ne ratez plus rien !

Nous respectons votre vie privée

C'est fait!

Verifiez votre boite mail pour valider votre inscription.

 

 

Suivez-nous :